aequo.design



>STUDIO
  1. Aequo est un studio de création qui mêle ses compétences en design industriel et en arts appliqués ainsi que sa connaissance du territoire pour répondre à différents briefs. Produits, espaces ou encore services, Aequo s’exerce sur tous les champs du design avec une identité forte et des concepts narratifs. Inspiré par son territoire, Aequo s’engage dans un design durable. Le studio privilégie les matériaux et les savoir-faire locaux et cherche à créer du lien social à travers ses projets.



>PROJETS/WORK
    _Produit/
    _Résidence/Residency
    _Scénographie/Scenography
    _Aménagement/Interior

    _Pédagogie/Education


>SHOP
   _E-shop 

   _Revendeurs/Resellers

>PRESSE


Mark


LES OBJETS D’ELOCQUES 
THE OBJECT FROM ELOCQUES

HELLEMMES / 2022
#curation #production #scénographie #reemploi #art #atelier
Commanditaire / Sponsor Artothèque L’inventaire




©studio.b.helle

FR_    “ Depuis 2015, l’inventaire, artothèque Hauts-de-France développe des résidences d’artistes au sein du quartier de la Chapelle d’Elocques à Hellemmes, une cité ouvrière construite au début du 20eme siècle. Ces actions, menées en lien avec plusieurs acteurs locaux, s’inscrivent dans l’échange et la participation des habitants pour donner naissance à des projets collectifs, facteurs d’ouverture culturelle et de mieux vivre ensemble.
En 2020, face à l’important projet de réhabilitation engagé à la Chapelle d’Elocques, nous avons souhaité accompagner la mutation du site par un travail mémoriel afin que la transformation du bâti n’entraîne pas la disparition d’un patrimoine. Après avoir fait appel à
la cinéaste Camille Gallard et la chorégraphe Sabine Anciant, pour rendre compte de ce qui se joue dans le quotidien bouleversé des habitants, nous avons convié Tim Defleur et Arthur Lenglin, du studio aequo.design,
à poursuivre ce travail en 2023, en l’abordant sous l’angle de l’objet. L’objet pour se souvenir, s’approprier son nouveau cadre de vie, mais aussi être attentif à son environnement en réfléchissant aux notions de réemploi et de recyclage. ”
Clotilde Lacroix, directrice de l’inventaire

    La première étape de la résidence a consisté à récolter de la «matière première» . Il s’agissait d’objets, outils et consommables délaissés par d’anciens habitants du quartier de la Chapelle d’Elocques. Ces objets ont été glanés dans les greniers et caves des logements qui allaient être vidés pour être rénovés par LMH.
Souvenirs oubliés, objets cassés ou devenus obsolètes deviennent alors le point de départ d’une nouvelle histoire. Ils passent alors du statut de déchet à celui de matière première.
Ainsi, ces ressources chargées d’histoires ont été le point de départ à la création de nouveaux produits, témoins d’un patrimoine de la Chapelle d’Elocques.

    Un des objectifs de la résidence a été de transmettre une démarche porteuse de sens : ré-inventer de nouveaux objets à partir d’anciens. Ce principe de réemploi, encore appelé «surcyclage» est à la fois un processus écologique de création et une opportunité de réflexion autour de l’usage de l’objet. Ainsi, les créateurs donnent naissance à des objets personnels dotés d’une valeur émotionnelle et d’une fonction spécifique à chacun.
La démarche sensibilise les participants à la valeur des objets et développe leur sens créatif.

    L’enjeu de cette résidence est aussi de «faire ensemble» et avec tous. Les ateliers s’adressent à tous les habitants de la Chapelle. De l’enfant de maternelle à l’habitant retraité, tous sont invités à utiliser leur imagination pour composer avec les objets récoltés.
Un atelier cyanotype a été mené avec les enfants de l’école maternelle Dombrowski. Les enfants ont pu composer des visages à partir de déchets et en faire un tirage cyanotype (ancêtre de la photographie).
Un projet de groupe avec les jeunes du centr AKADO portait sur la création de mobilier extérieur et collectif. Enfin, une série de 6 ateliers avec les habitants du quartier a donné naissance à une multitude de nouveaux objets et mobiliers «up-cyclé».



EN_    “ Since 2015, l’Inventaire, art library Hauts-de-France has been developing artist residencies in the Chapelle d'Elocques district in Hellemmes, a workers' town built at the beginning of the 20th century. These actions, carried out in conjunction with several local actors, are part of the exchange and participation of residents to give rise to collective projects, factors of cultural openness and better living
together.
In 2020, faced with the major rehabilitation project undertaken at the Chapelle d'Elocques, we wanted to support the transformation of the site through memorial work so that the transformation of the building does not lead to the
disappearance of heritage. After calling on the filmmaker Camille Gallard and the choreographer Sabine Anciant, to report on what is happening in the disrupted daily lives of the residents, we invited
Tim Defleur and Arthur Lenglin, from the aequo.design studio, to continue this work in 2023, approaching it from the angle of the object. The object to remember, to appropriate your new living environment, but also to be attentive to your environment by thinking about the notions of reuse
and recycling. ”
Clotilde Lacroix, L’inventaire director

The first step of the residency consisted of collecting “raw material”. These were objects, tools and consumables abandoned by former inhabitants of the Chapelle district.
of Elocques. These objects were gleaned from the attics and cellars of the homes which were going to be emptied to be renovated by LMH.
Forgotten memories, broken objects or objects that have become obsolete then become the starting point of a new story. They then pass from
waste status to that of raw material.
Thus, these resources full of history were the starting point for the creation of new products, witnesses to the heritage of the Chapelle d’Elocques.

One of the objectives of the residency was to transmit a meaningful approach: re-inventing new objects from old ones. This principle of reuse, also called “upcycling”, is both an ecological process of creation and an opportunity to reflect on the use of the object. Thus, creators give birth to personal objects with emotional value and a function specific to each person.
The approach makes participants aware of the value of objects and develops their creative sense.

The challenge of this residence is also to “do things together” and with everyone. The workshops are aimed at all residents of the Chapel. From kindergarten children to retired residents, everyone is invited to use their imagination to compose with the objects collected.
A cyanotype workshop was carried out with the children of the Dombrowski nursery school. The children were able to compose faces from waste and make a cyanotype print (ancestor of photography).
A group project with young people from the AKADO center focused on the creation of outdoor and collective furniture. Finally, a series of 6 workshops with neighborhood residents gave birth to a
multitude of new “up-cycled” objects and furniture.
Mark